FAQ

Cette section évoluera au fil des questions que vous poserez. Vous n’y trouvez pas votre réponse?

Envoyez moi un message (via la rubrique ‘Contact’). Je vous réponderai et publierai ensuite également ici 🙂

Pourquoi 2 seaux ? Commencer avec 1 seul n'est pas possible ??

Lorsque le premier seau est plein, il doit ensuite rester de côté fermé afin de fermenter complètement pendant minimum 2 semaines avant de pouvoir le vider et mélanger son contenu dans de la terre.

Et pendant ce temps, on met où les déchets qui s’accumulent ? Et bien on remplit le deuxième seau.

Et puis on continue ainsi en faisant une rotation des deux seaux 🙂 Il faut donc 2 seaux minimum pour faire le cycle. On peut en avoir plus, si on est une grande famille par exemple.

Convient-il pour une personne seule?
La technique en soi convient à tous car il n’y a pas de limites de temps minimum ou maximum pour remplir son seau.
Si vous êtes seul.e et que vous mangez peu de repas préparés à la maison ou peu de végétaux , il vous faudra donc plus de temps pour remplir un seau, probablement autour de 1,5 à 2 mois.
Cela n’est pas un problème en soi car avec ce système les déchets alimentaires fermentent et ne vont donc pas pourrir et vous n’aurez aucune mouchette.
Les seaux vert-gris font 16 litres de capacité. Le seau design (vendu à l’unité) est un peu plus petit et fait à peine 10 litres…cela pourrait être plus adapté, mais le budget est différent, car il faut toujours deux seaux 😉
Quels sont les déchets périssables interdits?
On NE MET PAS: les liquides, les aliments trop pourris, les gros noyaux (avocat, mangue,…), cendres, sel, les coquillages et les gros os.
On PEUT mettre pratiquement tout le reste: cru, cuit (pain, pâtes, pommes de terre, viandes, œuf, poisson, restes de fromages, agrumes, coquilles d’œuf, peau de banane, pelure d’ananas, ail & oignon, sachets de thé en papier, marc de café, …
C’est un des grands avantages du bokashi 🙂
Est-ce que mon bokashi se transformera en terre dans le seau?

Non, vous n’aurez jamais de terre dans votre seau.

Vos restes alimentaires sont fermentés pendant la première étape (dans le seau dans la cuisine) et auront plus ou moins le même aspect que lorsque vous les y avez mis. Plus tard, lorsque la matière fermentée sera mis en contact avec de la terre, elle commencera à se transformer en sol également.

Je n'ai toujours pas de jus, pourquoi ?

Cela peut prendre un certain temps pour avoir du jus la première fois qu’on remplit un nouveau seau à bokashi.  Les micro-organismes ont besoin d’un peu de temps pour ‘coloniser’ le plastique.

Si l’odeur du contenu du seau est aigrelette-douce…alors tout va bien. Ne vous inquiétez pas, ça va finir par venir.

Vous pouvez essayer d’incliner un peu vers vous le seau avec le robinet ouvert et le gobelet en dessous. Parfois il y a juste une bulle d’air dans le robinet qui empêche le liquide de sortir.

La quantité de jus varie également selon les saisons: nos aliments contiennent généralement plus d’eau en été (salades, fruits et légumes…) qu’en hiver.

Il n’y a rien qui se passe dans mon seau à bokashi !

Non, vous n’aurez jamais de terre dans votre seau.

Même si on dirait que rien ne change dans le seau, il y a en réalité beaucoup d’activité que nous ne pouvons pas voir. Les micro-organismes efficaces du bokashi sont en train de transformer les protéines présentes dans les restes en unités plus petites appelées amino-acides et il en ve de même pour les autres macro-nutriments. Ceci rend les élements nutritifs plus accessibles à vos plantes. C’est également la raison pour laquelle, à l’étape suivante dans le sol, le processus de transformation va si vite: le boulot est déjà fait à moitié.

Combien de temps faut-il pour remplir le seau à Bokashi?

Il est impossible d’apporter une réponse, car chaque foyer est différent. Une famille de 2-3 personnes produit en général autour de 10 litres de déchets alimentaires par semaine. Le fait de remplir rapidement ou pas le seau, n’affecte en aucun cas le processus du bokashi. La période de fermentation de deux semaines (l’étape #2) se compte à partir du moment que vous avez terminé de remplir votre seau. Si vous voulez y faire rentrer une quantité plus grande, pressez-en bien le contenu (moins d’air il y a, le mieux c’est, donc presser est toujours utile)

Comment conserver le Démarreur?

Le Démarreur de bokashi est ‘vivant’.

Il est conseillé de transvaser une quantité hebdomadaire dans un contenant plus petit, avec un couvercle étanche que l’on utilisera au quotidien et qu’on conservera à l’abri de la lumière et de l’humidité.

On veillera à bien refermer hermétiquement (avec une pince par exemple) le grand sac de Démarreur et à le conserver dans un endroit frais, à l’abris de la lumière et de l’humidité. On évitera d’aller ‘piocher’ dedans avec les mains!

Le Démarreur dure une bonne année après son ouverture, si il est gardé en conditions optimales. Si vous remarquez que votre bokashi ne fermente plus comme il devrait, essayez d’augmenter les doses…ou achetez un sac de Démarreur frais.

Quelle est la durée maximale de conservation du Démarreur?
Le Démarreur se conserve jusqu’à 2 ans -voir même plus- lorsque le sac n’a pas été ouvert (emballage d’origine).
Une fois ouvert, il dure sans soucis jusqu’à un an, à condition de bien le conserver fermé avec le minimum d’air possible dans le sac. Et le sac entreposé dans un endroit à l’abri de l’humidité, de la chaleur/lumière directe et…en évitant d’aller piocher dedans avec les mains tous les jours 😉  Voir la Réponse à “Comment conserver le Démarreur” plus haut).
Le test? se fier au ‘nez’: tant qu’il a une odeur aigrelette, tout va bien. Et qu’il continue à agir en lançant la fermentation de vos déchets alimentaires.
Il se peut qu’avec le temps la force du démarreur diminue (après 1 an): il faudra donc en mettre un tout petit peu plus que d’habitude.
Puis-je y mettre des Fleurs ?

Cela dépend de leur origine. Si ce sont des fleurs de votre jardin, OUI sans aucun souci! Les fleur du commerce sont par contre traitées avec abondance de produits pour les garder ‘fraîches’ le plus longtemps possible. Si vous comptez utiliser la terre produite avec le bokashi fait avec vos fleurs fanées pour cultiver des aliments….j’éviterais dans ce cas d’y mettre les fleurs du commerce, par précaution.