Matière Organique et cycle du carbone : enterrons-le (à nouveau) !

Oui mais d’abord, c’est quoi cette Matière Organique ?

La matière organique, aussi appelée bio-masse, c’est toute la matière générée directement ou indirectement par toute forme de vie, soit-elle humaine, végétale, animale -insectes inclus- ou même microbiologique comme les champignons, les levures, les ferments, et toute une clique de bactéries utiles.

Toute la matière organique a un point commun : elle contient du Carbone, qui en est un peu sa ‘brique Lego’ de base. Ce carbone apparaîtra sous des formes différentes selon sa combinaison avec d’autres éléments tout au long du Cycle dont il fait partie.

Dans la nature, il se trouve en général ‘stocké’ sous forme de terre, de bois, de légumes, de chairs, de pétrole et bien plus…

Quand la nature suit son cycle spontané, généralement ces matières retournent au sol, où elles se désagrègent à nouveau en ‘briques de base’ pour être réutilisées.

Les feuilles tombent, les carcasses se désagrègent et se transforment en humus qui ensuite nourrira les plantes qui produiront fleurs/feuilles/fruits/racines qui ensuite nourrissent les humains/animaux. Ces derniers, à leur tour les éliminent sous forme de fèces qui fertilis(ai)ent le sol. Du moins cela c’est passé comme ça pendant des millions d’années.

Mais ce carbone peut aussi prendre une route complètement différente : brûlé ou simplement sous l’action d’une température assez haute pour en réduire sa masse, une partie de ce ‘stock’ est transformée en un gaz -le CO2 par exemple (mais en CH4 aussi, le fameux méthane)- et libéré dans l’atmosphère.  C’est le type de parcours que nous faisons prendre majoritairement à la matière organique aujourd’hui.

La nature est bien faite : les plantes, par la photosynthèse, absorbe une partie du CO2 et le retransforme…oxygène & en sucres. Si on ne les coupe pas !

Et si nous voulons agir et contribuer activement à la nature, nous pouvons éviter qu’un tiers de notre poubelle soit brûlée et donc son Carbone envoyé en l’air sous forme de CO2 : en compostant nous restons au plus près du cycle de la nature en lui rendant une partie de ce qu’elle nous a donné. <3

Avec le BokashiCompost, nous apportons en prime de la vie au sol sous forme de Micro-Organismes efficaces (levures, bactéries lactyques, bactéries photosynthétiques) : nous renforçons ainsi les plantes présentes pour qu’elles puissent continuer à faire leur travail de récupération du carbone atmosphérique pour le re-stocker dans le sol.

Si vous voulez en savoir plus sur le cycle du carbone (la partie compostage n’est pas abordée), voici une vidéo très claire  :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer